Féminicides




Les féminicides se succèdent et ternissent la vie à deux, la vie en famille, la vie en société. Ils détruisent la vie des enfants.

Spontanément nous cherchons des coupables : la police, la gendarmerie, la justice, l’alcool, la mal vie… Ce qui crée des polémiques mais ne règle pas le problème.

Il est temps de réfléchir à cette situation que personne ne parvient à enrayer.

Les auteurs de violences conjugales considèrent que leur compagne leur appartient. Donc, elle ne peut pas les quitter. Tout plutôt que la laisser partir.

Ces hommes –car ce sont en majorité des hommes- n’ont pas été éduqués, préparés à la frustration, ni au respect de l’autre en tant qu’autre, indépendant, avec ses propres envies, ses propres désirs, dont celui de les quitter.

Il est urgent d’éduquer et par éducation j’entends éducation domestique et familiale, à accepter l’autre, accepter le partage, accepter les séparations de la vie, grandir dans le respect de l’autre.

De façon à arrêter ces morts absurdes qui se produisent de plus en plus tôt, chez des jeunes gens, il faut absolument former les professionnels qui accompagnent les personnes en situation de violence : police, justice, travail social, santé, éducation, de façon à ce qu’ils puissent évaluer la dangerosité des agresseurs, les risques pour la victime ? Nous sauverons des vies.

A chaque assassinat, mon cœur se serre. Les féminicides sont une problématique sociale et mondiale mais ils sont aussi individuels, familiaux et personnels et je pense aux enfants, aux parents, aux frères et sœurs de la victime. Que dire ?

Rappelons nous d’aimer plus, accepter de ne pas avoir raison, communiquer, parler, écouter.


Posts à l'affiche
Posts Récents