2020


Au coeur de l'hiver, la nature se dénude, le froid se fait piquant, je suis dans d'introspection. Les paysages oubliés de gris, de sombre, dépouillés, me rappellent les cycles humains, le besoin de ralentir, observer, accepter le temps qui passe

L'hiver nous ramène à l'essentiel, à la beauté sans fard, à l'introspection, à la respiration, à l'observation de ce qui est.

Posts à l'affiche
Posts Récents