Quand j'étais laveuse d'elephants

Il est impossible de limiter

« Quand j’étais laveuse d’éléphants » à un genre unique.

Il s’agit de récits de voyages, entre le Brésil ou plutôt les Brésils dans la mesure où du nord au sud, 

de l’Amazonie au Sertão, nous traversons des contrées différentes, le Pérou, la Bolivie, des paysages incroyables, des atmosphères fantastiques, des rencontres magiques.

Ce livre parle de la vie et de la mort, de l’amour, des droits des peuples indigènes avec lesquels l’auteur a vécu pendant plusieurs mois.

Mais, au delà de ces voyages, l’auteur a fait un voyage initiatique, spirituel qui l’a amenée à se rencontrer

elle-même.

La véritable question du livre serait peut-être : que suis je venue faire sur cette terre ?

Orphelines d'espérance

Après avoir accompagné d’innombrables femmes en situation de violences, dans différents pays,

Véronique a écrit certaines de ses expériences.

Au delà d’une réalité universelle préoccupante,

elle a constaté que les sociétés choisissent quels types de violences peuvent être acceptées -ou pas.

Le livre est composé de cinq chapitres. Chacun présente un type de violence et un pays -où elle a travaillé ou effectué une mission d’évaluation ou de mise en place de projet:

  • Violence de genre, des deux côtés de la Méditerranée, entre les villes jumelles  Alger et Marseille

  • Violences domestiques dans l’Etat de Pernambuco (Brésil)

  • Les brûlures à l’acide au Bangladesh

  • Le suivi d’hommes auteurs de violences dans le sud ouest de la France

  • La prostitution et le trafic de femmes et d’enfants au Cambodge

Préface de Maria da Penha, qui a survécu à des violences domestiques et qui a donné son nom à la loi brésilienne de lutte contre les violences domestiques.

Masculinités

Ce livre est né de questionnements perturbateurs après avoir rencontré et accompagné des hommes auteurs de violences, en France, au Brésil, au Cambodge.

  • Qu’est-ce qui amène un homme qui dit aimer une femme à devenir violent contre elle?

  • Amour et violence, est-ce possible?

  • Traiter l’homme ou la société?

  • Traiter l’homme et la société?

  • Accompagner ou réprimer?

  • Accompagner et réprimer?

Si l’on tient compte du fait que 90% des hommes auteurs de violences ont été eux-mêmes victimes de violences dans l’enfance et/ou l’adolescence,

il me semble fondamental de croire au changement de mentalité et à l’éducation pour inverser le rythme de cette machine infernale qui fabrique et reproduit les violences intra familiales.

Ce livre est né de la volonté et du désir de travailler avec Sarita Amaro, après avoir collaboré avec elle dans le cadre d’autres œuvres.

 

Organiser ce livre, en collaborant avec 17 auteures venant de cultures diverses, de formations différentes et ayant des perspectives politiques et professionnelles variées a représenté une aventure d’une rare richesse.

Nous voulons toutes construire un monde meilleur,

sans violence, dans le respect et l’égalité de toutes les diversités.

 

Veines féministes parle de l’histoire avec un H,

celle où les femmes sont absentes, d’histoires de femmes, de la réalité des femmes aujourd’hui et de nos défis et perspectives.

 

Il s’agit de regards croisés de femmes sur la vie,

la maison, la rue, l’espace privé, l’espace public,

le travail, la famille, les affects, la solitude, la sexualité et, nous parlons toutes, avant tout d’espoir.

livro historiadevida - copie.jpg

Récit et histoire de vie

Dans la recherche qualitative

Historiquement, les méthodes “histoire de vie” et “récit de vie” ou encore “récit oral” ont été utilisées en anthropologie.

 

Au cours de ces dernières décennies, ils ont également conquis des chercheurs venant des domaine de l’histoire 

de l’éducation, du service social et de la sociologie, entre autres disciplines des Sciences Humaines et Sociales.

 

Cependant, nombreux sont ceux qui n’utilisent pas cet outil car ils considèrent la littérature encore peu abondante.

 

Ce livre apporte des éléments manquants. L’expertise de l’auteur dessine des pistes importantes pour ceux qui souhaitent adopter cette proposition méthodologique, qui est qualitative et biographique dans son essence.

Mulher movimento OK.png

Femmes en mouvement

Femmes en mouvement est une invitation aux femmes et aux hommes qui osent partager et participer à la lute pour l’égalité, les droits, la liberte des femmes et la diversité de genre.

 

Le livre, en dialogue avec le Séminaire de femmes, réunit des textes d’activistes, de chercheures et d’éducatrices engagées dans les mouvements féministes.

 

Les auteures qui ont participé à ce livre viennent de différents secteurs et ethnies, représentant ainsi la diversité des voix de ce collectif.

 

Il s’agit d’une lecture contemporaine et à lire absolument, que l’on soit femme ou homme.

Historias amor toxico - couverture.jpg

Histoires d'amour toxique

L’oeuvre est composée de quinze articles qui abordent la violence contre les femmes et les violences conjugales au Brésil, dans leurs aspects historiques, sociaux et culturels.

Elle amène également des réflexions pour faire face aux violences et des propositions afin de les combattre.

 

J’ai eu l’honneur d’être conviée à coordonner et organiser ce livre avec Henrique Marquês, coordinateur de l’Observatoire de la Femme contre les Violences – Sénat Fédéral - Brasilia.

Ce livre reflète des points de vue de différents auteur.e.s représentant des disciplines telles que  histoire, sociologie, anthropologie, service social, droit, psychologie.

Il apporte l’espoir de solutions pour un monde plus égalitaire.

mulheres africanas no brasil - couvertur

Les femmes africaines au Brésil

Une grande partie de mon inspiration pour ce livre vient de ma maitrise d’ethnologie « Les survivances de l’Afrique au Brésil – l’influence des femmes », sous la direction du professeur Kotto ESSOME, homme et professionnel admirable et digne de respect qui m’a fait découvrir une partie de l’univers africain.

Le livre se divise en quatre grandes parties :

  • La question historique ; nous analysons comment et pourquoi le marché esclave s’est organisé et comment l’esclavage est devenu la base de la société du nord-est brésilien.

  • La question alimentaire et ses influences africaines, amérindiennes et portugaises.

  • La question spirituelle et le syncrétisme religieux afro-brésilien.

  • La question linguistique qui fait que le portugais du Brésil est cette langue chantante, et douce.

J’aborde la question du racisme en tant que conséquence de l’esclavage.

Une version plus longue en français est en préparation et sortira fin 2021.

Povos indígenas no Brasil - couverture.

Peuples indigènes au Brésil

Ce livre aborde diverses questions relatives aux peuples indigènes, tels que les arts, la politique, l’économie,  les droits, la culture, la spiritualité, les territoires.

Cette oeuvre est singulière dans la mesure où elle apporte des expériences,  em termes d’utilisation des plantes, tisanes, prières, mais aussi d’organisation sociale et de droits... Il s’agit également d’aborder l’ethnocide des peuples indigènes, de même que les formes de résistances et les mouvements de lutte.

Un aspect important du livre vient du fait que plusieurs auteur.e.s sont originaires des diverses ethnies et sont devenu.e.s des porte-paroles de leurs communautés.

Ils, elles révèlent ainsi la diversité et l’ancestralité de la culture indigène. La religiosité indigène transpire dans les écrits des auteur.e.s qui, tous, relatent l’importance de la nature pour le vivre ensemble.

Le sommaire, les titres et les résumés des chapitres sont aussi écrits en langue pataxó.

 
 
 

Veines féministes